Les Iles Chausey

 

MANUEL DE L'UTILISATEUR DE BATEAU A MOTEUR

 

 

Merci d'avoir acheté ce bateau à moteur.

 

Avant de l'utiliser, veuillez prendre connaissance des instructions suivantes :

 

1. Mettez votre nouveau bateau à l'eau. Votre bateau ne fonctionnera pas correctement tant qu'il ne sera pas sur l'eau.

 

2. Faites le plein. Votre bateau à moteur adore l'essence et ne fonctionnera pas correctement si vous n'en mettez pas dedans.

 

3. Descendez l'arbre d'hélice dans l'eau. L'arbre d'hélice est à l'arrière, avec une espèce de ventilateur au bout. Il s'agit de l'hélice et elle doit être dans l'eau, sans quoi le bateau ne fonctionnera pas correctement.

 

4. Démarrez le moteur.

 

5. Vérifications. Assurez-vous qu'il y ait de l'huile dans le moteur. En fait, ceci devrait être fait avant le (4), mais c'est écrit assez près pour que vous ayez pu voir le (5) en lisant le (4)… (Nous ne pouvons changer ce manuel qui a déjà été envoyé à l'imprimeur)

 

6. Embrayez. La commande de gaz a deux positions, puisqu'un bateau comme le vôtre peut aller en avant et en arrière. La position “arrière” est particulièrement intéressante pour retirer votre bateau des bancs de sable et des rochers.

 

7. Accélérez. Vous pourrez obtenir ce résultat en poussant la commande des gaz vers l'avant. Si l'espèce de ventilateur est dans l'eau, le bateau va commencer à se déplacer ; à moins, bien sûr, qu'il ne soit encore attaché au ponton par des ficelles. Ce sont les amarres. Si le bateau est encore attaché au ponton, c'est le moment de le détacher. Il y a en général plusieurs amarres reliant le bateau au ponton : vérifiez qu'elles sont toutes retirées.

 

8. Accélérez à nouveau. Le bateau devrait avancer. S'il n'avance pas, vérifiez l'espèce de ventilateur. Il y a peut-être une amarre enroulée tout autour. Cela se produit lorsque vous détachez votre bateau et que vous oubliez de faire des jolis cercles sur le pont avec les amarres.

 

9. Félicitations ! Vous êtes partis. C'est le moment de faire demi-tour pour récupérer toutes les choses qui se sont envolées (si elles flottent encore). En avançant, les bateaux à moteur ont souvent des problèmes avec les papiers de bonbon, les boîtes de bière vides, les gilets de sauvetage et les vêtements qui s'envolent.

 

10. Moteur chaud. Quand le moteur est chaud, arrêtez-vous au ponton à carburant pour faire le plein, car votre nouveau bateau à moteur adore l'essence. Mettez-vous derrière la longue file de bateaux attendant pour faire le plein. Vous pouvez ouvrir la glacière pour un casse-croûte.

 

11. Faites le plein. Il s'agit d'une étape importante pour beaucoup de nouveaux propriétaires de bateau, puisqu'il faut prendre quelques précautions pour éviter de faire exploser votre bateau, la marina, et vous tuer ainsi que vos proches.

La procédure est la suivante :

- Attendez que ce soit votre tour avant de manoeuvrer pour vous rapprocher de la pompe. Les autres propriétaires risquent de manifester des signes d'agacement si vous les abordez pendant qu'ils font le plein.

- Quand la pompe est libre, avancez lentement jusqu'à la pompe.

- Amarrez soigneusement votre bateau devant la pompe. Vous risquez sinon de provoquer l'explosion de votre bateau, de la marina, de vous tuer ainsi que vos proches.

- Faites le plein. Comme votre nouveau bateau à moteur adore l'essence, ça peut prendre un certain temps. Vous voudrez peut-être profiter de ce moment pour aller aux toilettes, puisque uriner par-dessus bord est généralement mal vu par la communauté, et tout le reste ferait de vous la cible de réflexions dans la marina.

- De retour des toilettes, vous allez certainement rencontrer des propriétaires de bateau en colère, ceux qui attendent leur tour, vous faisant remarquer de différentes manières qu'ici c'est un ponton d'essence, et que vous feriez mieux de vous amarrez ailleurs pour aller aux toilettes.

Avant de redémarrer votre nouveau bateau à moteur, veillez à faire fonctionner la ventilation de la cale. Ceci permet d'évacuer le compartiment moteur des vapeurs causées par les restes de sandwichs et de bonbons jetés là par vos enfants. Cela permet également d'évacuer les vapeurs d'essence, alors ventilez 10 bonnes minutes même si ceux qui attendent leur tour derrière vous menacent de diverses contraintes physiques. Rappelez-vous qu'un défaut de ventilation risque de provoquer l'explosion de votre bateau, de la marina, de vous tuer ainsi que vos proches.

- Après vous êtes assuré que toutes les vapeurs ont bien été évacuées, démarrez votre moteur, vérifiez que le ventilateur est dans l'eau, et embrayez.

- C'est un bon moment pour enlever les amarres ; c'était pour cela que votre bateau n'allait nulle part.

- En s'éloignant de la pompe, il est courtois d'avancer lentement. Repartez du côté où vous êtes arrivés, dans la mesure où aucun ponton ne vous en empêche. Quand vous êtes environ à 15 mètres du ponton, vous pouvez en toute sécurité pousser la manette des gaz à fond en avant. Le type qui était derrière vous est maintenant en train d'essayer de faire le plein et ce sont les vagues que vous avez créées qui le font crier.

 

12. Vitesse 3 nœuds. Vous verrez peut-être des panneaux indiquant que la vitesse est limitée à 3 nœuds. Vous n'êtes pas concerné, votre cadran indique des kilomètres/heure.

 

13. Navigation. En résumé, la navigation n'est rien d'autre que d'aller où vous voulez aller. Votre nouveau bateau à moteur n'a pas été prévu pour la navigation, sinon il aurait été équipé d'un compas et d'autres moyens de navigation, comme un voilier. Vous pourrez toujours rajouter ces équipements si vous le souhaitez, mais votre bateau ne pourra toujours pas naviguer comme un vrai bateau, puisqu'il a été prévu comme une voiture pour se balader, mais sur l'eau. La meilleure méthode de navigation consiste à regarder autour de vous, à repérer quelque chose qui vous intéresse, et à pointer le bateau dessus. Essayez d'éviter de rentrer dans des choses comme les autres bateaux et les récifs. Vous pouvez acheter une carte ou demander à quelqu'un qui en a une si vous pouvez jeter un coup d'œil pour noter tous les trucs dans lesquels vous pourriez rentrer.

 

14. Mouiller. Votre nouveau bateau à moteur est livré avec une ancre et presque assez de corde pour atteindre le fond de l'endroit où vous voulez mouiller. L'ancre standard livrée avec votre nouveau bateau n'empêchera pas le vent de l'envoyer sur des récifs ou dans un chenal quand vous êtes en panne d'essence, mais le ralentira assez pour vous laisser le temps de réfléchir à ce que vous pourriez faire ensuite.

La procédure pour mouiller est très simple. Jetez simplement l'ancre par-dessus bord et attendez qu'elle accroche quelque chose au fond. Avant de la jeter, vous pourrez avoir envie de vérifier que l'ancre est attachée à la corde, et la corde elle-même au bateau. Ceci vous permettra de récupérer l’ancre quand vous n'en aurez plus besoin.

 

15. Amarrer votre bateau. Après une bonne journée de bateau et de nombreux pleins d’essence, vous aurez envie d'être sûr que votre bateau sera prêt pour la prochaine sortie. Un bon amarrage vous permettra de retrouver le bateau où vous l'avez laissé. Votre nouveau bateau à moteur est livré avec des taquets d'amarrage ; ceux-ci sont des objets décoratifs et ne doivent pas être utilisés pour attacher votre bateau au ponton. Le vent et les vagues provoquant des tractions importantes sur votre bateau, un bon amarrage doit prévenir tout dommage.

La première amarre doit partir de l’arrière vers le ponton. Attachez l'amarre autour de quelque chose de solide comme l'hélice. L'hélice est métallique et ne cassera pas, c'est donc un bon choix. Une autre amarre pourra relier le ponton au volant ou à la manette des gaz ; les deux sont faciles à atteindre. Débranchez la pompe de cale pour ne pas risquer de vous retrouver en panne de batterie. Si vous constatez une forte pluie, vous pourrez toujours téléphoner à quelqu'un qui ira rebrancher la pompe. Le principal intérêt d'utiliser une marina est d'éviter que lorsque votre bateau coule, il n'aille trop profond, la pluie n'est donc pas un critère bien important.

 

Et maintenant, bonne navigation !

 

 

Retour

 

On ne choisit pas de devenir Chausiais, c'est Chausey qui sélectionne ceux qui resteront un jour, une semaine, ou un siècle.