Les Iles Chausey

 

Elle rassemble 230 îliens qui veulent faire entendre leurs voix

 

L'association des Chausiais est née

 

 

Une nouvelle association granvillaise est née. Elle fédère près de 230 Chausiais qui résident ou travaillent sur l'île. Son but : être un organe de discussion et de réflexion sur l'avenir de Chausey, « site magnifique mais fragile ».

« Pourquoi n'a-t-on pas pensé à Chausey quand on a élaboré le projet d'extension portuaire ? demande Florence Eve, présidente de la toute nouvelle association des Chausiais. Si tous les nouveaux plaisanciers viennent accoster à Chausey, comment allons-nous gérer cette fréquentation ? " Une simple photographie aérienne du trafic maritime, en août, laisse perplexe. Le Sound est une véritable autoroute ! Sans compter les 65 000 personnes qui débarquent chaque année des navettes. Certains viennent pour se balader, d'autres pour pêcher. Tous n'ont pas le respect de la nature chevillé au corps. « On voit des gens repartir avec des seaux entiers de crustacés alors que la reproduction de certaines espèces est difficile, souligne la présidente qui déplore un manque de respect. Chausey est un espace de liberté. Les promeneurs s'y sentent libres. Mais c'est dangereux, car ils se croient tout permis ! » Privilégiés, les insulaires auraient-ils envie de rester entre eux ? « Non, rétorque Florence Eve. Nous ne voulons pas mettre des barrières partout. Mais, sur le continent, on ne traverse pas la pelouse de son voisin ! Or ici les terrains privés sont laissés libre accès aux visiteurs. »

 

Préserver sans figer

 

Constituée durant l'été 2001, l'association rassemble 230 adhérents (résidents, pêcheurs, commerçants, propriétaires de la SCI) dont certains ont été reçus par le maire de Granville. « Il nous a écoutés, explique Florence Eve. Et nous avons apprécié ! Car parfois on a l'impression d'être un peu délaissés. L'archipel est pourtant un quartier de Granville. »

L’association des Chausiais se veut un organe de discussion et de concertation avec les partenaires locaux que sont la mairie, le conseil général, la Diren (direction régionale de l'environnement) et le Conservatoire du littoral. Elle siège, par ailleurs, à la commission extra-municipale sur les ports. "Faire entendre la voix des îliens est notre objectif, explique Florence Eve, nous sommes impliqués depuis des années dans la préservation de l'île qui, si elle est exceptionnelle, est aussi très fragile. Or les visiteurs n'ont pas conscience de nos difficultés à entretenir nos terrains, à avoir de l'eau ou de l'électricité..."

Ravitaillement, accroissement de la fréquentation touristique, " déferlement d'engins motorisés dans l'archipel ", inscription à l'inventaire Natura 2000... autant de sujets qui seront au cœur des discussions à venir. " On n'a pas envie de figer les choses, poursuit Florence Eve, on veut juste transmettre aux générations futures une île préservée. "

 

 

Le bureau. Florence Eve, présidente. Philippe Thévenin, vice-président. Arielle Gastine, secrétaire. Bernard Pichard, trésorier. Siège de l'association : les Annexes, 50400 îles Chausey.

 

 

Catherine LEMESLE. (Ouest-France, Mercredi 6 février 2002)

 

Retour

 

On ne choisit pas de devenir Chausiais, c'est Chausey qui sélectionne ceux qui resteront un jour, une semaine, ou un siècle.