Les Iles Chausey

 

NATURA 2000 : UNE MAGNIFIQUE OPPORTUNITE

Dans cet environnement en mutation, quelle sera l’incidence de Natura 2000 ? Le plan de gestion qui accompagne l’appartenance du site au réseau Natura 2000 n’étant pas encore élaboré, on peut s’interroger. Cela dit, on ne doit pas se tromper d’objectif. Le plus important n’est pas d’imposer tel ou tel mode de gestion du patrimoine, mais de réunir les conditions d’une gestion qui soit la moins perturbée possible.

 

Manque d’information, volonté de défendre les formes ancestrales de pêche à pied, outils agricoles compris, absence quasi-totale de respect de la réglementation en vigueur, communication insuffisante de la part des autorités responsables… Aujourd’hui, la mise en œuvre du processus Natura 2000 est assez comparable à l’essai d’implantation d’un Parc national marin à Chausey dans les années 80 : levée de boucliers, pétitions, création d’association de défense, polémique par presse interposée, embarras des autorités politiques.

 

Face à cette situation difficilement gérable, la volonté de la SCI est de poursuivre les objectifs qu’elle s’est fixée depuis plusieurs dizaines d’années en continuant sa politique d’amélioration du site.

 

Quels que soient les efforts que pourront consentir respectivement la SCI et le Conservatoire du littoral, aujourd’hui présent sur la partie publique de l’île, une démarche globale restera très difficile faute d’une volonté politique suffisamment affirmée mais aussi de pesanteurs culturelles qui ne privilégient pas la notion de protection à long terme.

 

Peut-on parler de protection d’un Site classé si le développement touristique n’est pas contrôlé et que les capacités de fréquentation s’accroissent d’année en année ?

 

Peut-on parler de protection de Site classé si la législation en vigueur n’est pas respectée, aboutissant à un fragilisation des espèces par pillage de la ressource, notamment au plan des espèces marines ?

 

Peut-on parler de Site classé s’il n’y a pas le plus rapidement possible, une réflexion globale de tous les acteurs sur la fréquentation non seulement des 45 hectares de la Grande Ile, mais aussi des 5 000 hectares de l’estran ?

 

Dans son rapport publié en 1996 sur la fréquentation des Iles Chausey, Louis Brigand lançait quatre thèmes de réflexion qui sont plus que jamais d’actualité aujourd’hui :

1. Contenir la fréquentation des bateaux.

2. Conserver une certaine qualité dans les types de fréquentation.

3. Limiter les aménagements touristiques sur l’île.

4. Maintenir la qualité des milieux et des paysages.

 

En refusant la démarche Natura 2000, certains refusent l‘évidence. Chausey est un site remarquable qui mérite d’être protégé. Conservatoire du littoral, Ville de Granville et SCI des Iles Chausey ont démontré que l’on pouvait travailler sur des objectifs communs sans qu’il y ait d’interférences sur l’autonomie de chacun. Natura 2000 est dans ce sens une magnifique opportunité pour chacun des acteurs de se poser la question d’une gestion à long terme du site. Pour sa part la SCI y est prête : elle n’a rien à craindre, tout à espérer…

 

Retour

 

On ne choisit pas de devenir Chausiais, c'est Chausey qui sélectionne ceux qui resteront un jour, une semaine, ou un siècle.